You are currently viewing 1 million d’euros malgré un délit de fuite

1 million d’euros malgré un délit de fuite

Beaucoup l’ignorent encore, mais l’absence d’identification d’un chauffard n’est pas synonyme d’absence d’indemnisation.

En l’espèce, un de nos clients a été renversé par un scooter qui a pris la fuite.

Le conducteur n’a jamais pu être identifié. Ainsi, bien que victime d’un accident de la circulation, aucun assureur ne peut intervenir.

Toutefois, il existe un moyen pour les victimes d’obtenir une indemnisation : saisir le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de Dommages (FGAO).

Ce fonds est financé par :

  • Les assureurs
  • Et pour la majeure partie par les assurés (auto) à hauteur de 1 ,2% de leur cotisation

Ce mécanisme de solidarité vient donc palier la carence des automobilistes irresponsables (qui conduisent sans assurance) et/ou lâches (qui s’enfuient).

Il convient cependant de prendre garde au fait que le FGAO, bien que se posant comme une sorte de garant de la solidarité, ne se conduit ni plus ni moins que comme un assureur.

Cela signifie donc en somme qu’il ne fait aucun « cadeau » https://dgt-avocats.fr/de-0-a-570-000-e-la-solidarite-nationale-pas-si-solidaire/.

En l’espèce, notre client avait subi un grave traumatisme crânien. Or, il faut prendre garde à l’évaluation de ces préjudices « invisibles » mais bien réels.

En effet, la victime ne se rend même pas compte qu’elle est handicapée et c’est bien souvent l’interrogatoire des proches qui permet de comprendre l’importance des séquelles et de se rendre compte que la victime a en fait besoin d’être secondée.

Finalement, après deux expertises neurologiques, des bilans neuropsychologiques et une expertise orthopédiste, le FGAO a accepté d’indemniser amiablement la victime.

A la demande de la victime, l’indemnisation s’est faite en capital et pour partie sous forme de rente pour un montant final d’environ 1.000.000 €.