500.000 € de provision pour une erreur médicale

500.000 € de provision pour une erreur médicale

Une victime d’une grave erreur médicale à la naissance a saisi Maître François GABORIT en vue de l’indemnisation de ses préjudices.

Dans les handicaps lourds, il est courant d’attendre la majorité de la victime afin de pouvoir déterminer au plus juste les préjudices.

Or, et alors même que chacun sait que les préjudices seront importants, l’assureur rechigne à verser des provisions préférant garder pour lui les indemnisations qu’il sait pourtant devoir verser à terme à la victime.

Fort heureusement, l’absence de consolidation ne saurait impacter les victimes pour peu qu’on fasse le nécessaire.

En l’espèce, devant le refus de l’assureur, le juge des référés a été saisi pour que soit allouée une provision enfin substantielle.

Le juge nous a entendu en condamnant l’assureur à verser une provision de 500.000 € à la jeune victime.

L’expertise post-consolidation peut donc intervenir sereinement puisque les victimes ne sont plus pressées ni par le temps ni par le besoin d’argent.